Que faisons-nous des 40 ans de vie supplémentaire ?

 

L’espérance de vie n’a cessé d’augmenter au cours des derniers siècles. Vers 1850, on pouvait espérer vivre environ 40 années1, alors que l’âge moyen actuel est de presque 84 ans dans les pays d’Europe occidentale2, les femmes vivant en moyenne un peu plus longtemps que les hommes.

«Chaque année, nous gagnons ainsi 3 mois de vie», commente Christophe Büla, chef du service de gériatrie et de réadaptation gériatrique du CHUV. Mais comment «…rajouter de la vie aux jours et non pas juste des jours à la vie» comme le suggérait l’ingénieur américain Sanghamitra Gangarapu à qui cette réflexion est attribuée?3

Que faisons-nous qualitativement de ce supplément de temps de vie? L’adolescence se prolonge bien au-delà de l’âge adulte, au point que le terme «adulescence», créé au milieu des années 70 par le psychanalyste Tony Anatrella est entré dans le dictionnaire en 2019.4 Et en parcourant les études psychosociales, force est de constater qu’une personne de 85 ans passe en moyenne 14 ans devant un écran.5

En 2016, Michel Serres relevait déjà que 3h376 était le surplus de vie gagné par jour en comparaison à nos ancêtres récents et c’était aussi notre temps de consommation télévisuelle quotidienne😉

Les images qui bougent ont toujours capté nos attentions. Les technologies raffinées des GAFAM ciblant de plus en plus précisément les contenus susceptibles de retenir notre attention, nous voilà de plus en plus efficacement collés à nos écrans. Alors quelle place accordons-nous aux réunions amicales et aux promenades en forêt? Grâce aux lanceurs d’alerte des dernières décennies nous savons certes l’utilité de développer notre regard critique, mais qu’en est-il dans la pratique de notre consommation visuelle à l’ère du numérique omniprésent?

Des éclairages sur l’espérance de vie et nos temps d’écran
1. Open Edition Journals (mars 2017)
2. Illustré (octobre 2021)
3. Allez savoir (septembre 2013)
4. TF1 INFOS
5. Hémisphères, Quand la publicité représente une amie pour les enfants, p 66-69 (2022)
6. Michel Serres sur YouTube