Babar est-il raciste et colonialiste ? Faut-il le brûler ?

Babar est-il raciste et colonialiste ? Faut-il le brûler ?

Le personnage de Babar est né de l’imagination de Cécile de Brunhoff qui racontait des histoires à ses enfants, tandis que son mari, le peintre Jean de Brunhoff a imaginé l’apparence de l’éléphant.

Créé en 1931 en pleine montée du nazisme, le roi Babar nous invite dans un univers tout en rondeurs et bienveillance, qui nous fait oublier que plusieurs éléments de ces aventures sont empreints de racisme et de colonialisme. Mais les royaumes n’ont-ils pas aussi des côtés barbares plutôt que «babariens».

Faut-il brûler Tintin et les films de Disney pour les mêmes raisons ? Que faire avec les productions remplies de sexisme qui ne cessent d’être produites ? C’est sans doute là que le « décod’image » prend tout son sens pour savourer les aventures de Babar avec un grain de sel. Durant la semaine de sensibilisation au racisme, quels questionnements et commentaires pourraient aider les enfants et les jeunes autour de vous à développer une lecture à plusieurs niveaux ?

France Culture: À l’origine du roi des éléphants: « Babar » 2021

Culture en Dialogue: « Faut-il décoloniser Babar ? » 2021