Tous les corps sont-ils vraiment des corps de plage ?

Pour célébrer tous les types de corps et encourager les femmes à profiter des plaisirs de la plage quelle que soit leur apparence, le ministère espagnol de l’égalité a lancé une campagne estivale « L’été nous appartient aussi ».*1

A l’origine de cette initiative dans l’esprit du Body Positive, la nouvelle directrice de l’Institut des femmes Antonia Morillas a rappelé que les attentes physiques irréalistes affectaient l’estime de soi de la gente féminine. D’où l’importance d’inviter à « un été pour tous, sans stéréotypes ni violence esthétique contre nos corps. » Après tout, la minceur reste un ingrédient clé de l’idéal de beauté prédominant, même si une étude réalisée par Pinterest affirme que le nombre de recherches en lien avec la perte de poids sur le réseau social a baissé de 20% à l’approche de l’été cette année.

« Tous les corps sont des corps de plage » a estimé Ione Belarra, le chef de Podemos qui est ministre des Droits sociaux. « Et nous avons le droit de profiter de la vie tels que nous sommes, sans culpabilité ni honte. L’été est pour tout le monde!  » Inclus pour les politiciens du pastiche visible en ligne et monsieur-Tout-le-monde, moins enclin à culpabiliser de ne pas correspondre aux héros musclés mis en scène au cinéma ou dans les jeux vidéo.*2,3

L’affiche hispanique semble inspirée par une publicité anglaise de 2015, qui exhibait une mannequin filiforme avec l’interpellation « Votre corps est-il prêt pour la plage? » Le but était de vanter l’efficacité de compléments alimentaires protéinés. Profitant de la vague de réactions suscitées, une autre marque avait saisi l’aubaine pour faire remarquer ses maillots de bain destinés aux grandes tailles.*4

La genèse de ce visuel fait émerger un autre problème que plusieurs journalistes européens ont rapidement pointé du doigt. En effet, trois des femmes figurant sur l’affiche n’ont jamais donné leur accord pour paraître sur le montage. Pourtant, il s’agit de modèles militant pour leurs différences physiques, et dont le corps a été utilisé et modifié à leur insu… L’artiste Arte Mapuche reconnaît ne pas avoir pensé à les consulter et a présenté ses excuses sur Twitter, en faisant savoir qu’elle était disposée à partager les 5000 euros de son défraiement avec les personnes concernées.*5

  1. « Tous les corps sont des corps de plage »: le ministère espagnol de l’égalité lance une campagne d’été The guardian
  2. Les plages espagnoles promeuvent le body positive rtbf, août 2022
  3. Entre body positive et summer body, le corps des hommes balance rtbf, juillet 2022
  4. Corps de plage fondation images et société, août 2015
  5. Summer body: la campagne espagnole fait polémique rtbf, août 2022