Sport et féminité

Sport et féminité, voilà un rapport qui reste complexe. Dès le début des Jeux olympiques, le corps des femmes sert pour annoncer des compétitions dont elles sont en grande partie exclues jusqu’en 1924. Les nageuses posent au début de façon très spontanée avant d’adopter des attitudes de mannequins et d’actrices de films hollywoodiens: positions accentuant les courbes, la pointe des orteils au sol à la manière d’une danseuse de ballet, et tout sourire. Depuis une bonne décennie, la tendance est de rassurer tout le monde sur la féminité des athlètes de plus en plus puissantes en les faisant poser en robe de soirée, maquillage glamour et talons aiguilles. Les femmes-hommes continuent donc à faire peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *