Dans la peau des autres

Sur quelle planète sommes-nous avec ces portraits? L’aviez-vous remarqué? Tous ces personnages sont incarnés par une seule et même personne : Olivier Culmann. Ce photographe a beaucoup exploré la société indienne, ses codes sociétaux et ses modes de représentation, avant de décider de se mettre dans la peau des autochtones.

La série The Others (les autres) est née en utilisant les pratiques des studios de quartier avec leurs décors tant physiques que virtuels, et leurs multiples procédés pour aider les client-e-s à créer leur identité idéale. Par ces photographies, l’artiste « explore les limites de la photographie et questionne l’élaboration du statut social à travers la construction de l’image de soi ».

Ce travail offre une occasion de s’interroger sur nos manières de poser devant l’objectif. Comment nous mettons-nous en scène, que ce soit dans les selfies ou quand quelqu’un nous photographie? Que recherchons-nous au final par ces images qui nous multiplient sur les réseaux sociaux?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *